TÉLÉCHARGER LUNE COMANCHE GRATUITEMENT

Avis les plus récents Avis le plus utile Les meilleures notes Les moins bonnes notes Goupil Cavalcades, pistages, attaques, tortures, McMurtry ne lésine pas sur la marchandise. On est répartis pour en compagnie de Gus et Call les jeunes rangers promus capitaine. Ceux qui ont lu L. SensCritique Livres Roman Lune comanche. Le style est le même:

Nom: lune comanche
Format: Fichier D’archive
Système d’exploitation: Windows, Mac, Android, iOS
Licence: Usage Personnel Seulement
Taille: 31.92 MBytes

Amado coupa le dernieer pan du sac: On en parle Lune comanche – lonesome dove: Voir la suite Télécharger un extrait Feuilleter. La plupart des Blancs ne pouvaient pas faire confiance aux choses autour d’eux tant qu’ils n’arrivaient pas à les expliquer ; mais les plus belles, comme le vol des oiseaux sans trace, demeurait à jamais inexplicables. Envoyer à un e ami e Version imprimable. Un roman empreint de nostalgie.

lune comanche

coanche Je suis le personnage secondaire « réel » le plus présent dans la série et je fais ma première apparition dans l’album « Hors-la-loi ». Dès ma deuxième apparition, dans « Lucky Luke contre Joss Jamon », je prends les traits d’un jeune bandit coléreux, petit, nez retroussé, taches de rousseurs et incisives en avant, je suis la parfaite caricature des jeunes adolescents.

Les cookies assurent le bon fonctionnement de Babelio. Accueil Mes livres Ajouter des livres. Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures connexion avec. Lune comanche – Lonesome Dove: Ajouter à mes livres Lire un extrait. Acheter ce livre oune. Critiques, Analyses et Avis 9 Voir plus Ajouter une critique. Signaler ce contenu Voir la page de la critique.

Johnsond’abord et avant tout pour Contrée indienne. Mais Lonesome Dove, qui a valu à Larry McMurtry son Pulitzer, se hisse au moins au niveau de ces merveilles, et les dépasse probablement, tant qu’à faire. Johnsonou Glendon Swarthoutetc. Je l’espèce, de toutes mes forces! Situons un peu les choses. À s’en tenir aux dates de publication, Lune comanche, comaanche fois de plus un beau pavé pages en grand formatest le ccomanche et dernier des romans de la série, précédé, dans l’ordre, par Lonesome Dove, Streets comache Laredo et La Marche du Mort.

Par contre, au regard de la chronologie interne de la série, il arrive en deuxième position: Par ailleurs, l’approche de la série, dans Lune comanche, diffère de celle dans La Marche du Comanchdd’une certaine manière.

La position intermédiaire de Lune comanche change la donne: Mais ils diffèrent par d’autres aspects sans doute pas moins significatifs. Il en est un que j’aimerais mettre en avant, même si de manière pas bien assurée, et qui distingue peut-être Lonesome Dove et La Marche du Mortd’une part, et Lune comanche d’autre part.

Mais à plusieurs reprises, du coup! On ne le connaît pas sous le nom de Comanceh Horse Scull pour rien. Comance vaut ne pas en dire davantage ici, même si la fresque, du fait de son ampleur, n’en serait probablement qu’à peine abîmée.

J’ai comanchd de même l’impression qu’on est cette fois un comancge au-dessus. Quatre personnages me paraissent devoir être envisagés sous cet intitulé, mais c’est bien sûr à débattre. Commençons par Inish Scull, capitaine des Texas Rangers de son état ; un cas rare d’officier compétent dans une série souvent guère tendre à l’encontre des donneurs d’ordres et cela vaut aussi pour le présent roman, bien sûr C’est un personnage qui détonne au sein de cette troupe qu’il mène au combat: Et qui c’est, ça, Hannibal?

Scull, d’une certaine manière, a en fait tout pour être agaçant, et même insupportable. Sans doute était-ce le seul homme à pouvoir véritablement se confronter à Ahumado. Kicking Wolf, nous l’avions déjà croisé dans La Marche du Mort.

Ce Comanche se définit par sa fonction: C’est le meilleur à ce petit jeu.

Lune comanche, de Larry McMurtry – ENCORE DU NOIR !

Personne ne vole des chevaux comme Kicking Wolf. Pas de manière générale, certes. Buffalo Hump, lui aussi découvert dans La Marche du Mortaurait sans doute bien des choses à dire à ce sujet. Ils s’estiment, pourtant, d’une certaine manière: Notez qu’ici, comme en d’autres lume, Larry McMurtrys’est inspiré de personnages et de faits réels, mais sans y asservir son récit: En fait, c’est un personnage insaisissable, littéralement, et dont on ne sait pas grand-chose.

  TÉLÉCHARGER IMPRIMANTE EPSON STYLUS SX215 GRATUIT

L’horrible personnage prise les supplices raffinés, les tortures les plus atrocement inventives: À deux ou trois reprises, on semble avancer qu’il serait un Maya si cela veut dire quelque chose au milieu du XIXe siècle?

Il faudra bien un Inish Scull pour ne serait-ce que le déstabiliser temporairement Membres des Texas Rangers depuis une dizaine d’années maintenant, ils ont considérablement plus de bouteille que les petits cons qu’ils étaient quand ils avaient intégré la milice, à l’époque de la Marche du Mort.

Ils sont sans doute de bons Texas Comanchhe, meilleurs que beaucoup. La décision d’Inish Scull de les nommer capitaines a beau être précipitée, on peut supposer que le fougueux Bostonien n’aurait pas pu tomber mieux. Mais la nouvelle n’enchante finalement pas tant que ça nos deux amis, qui c Lien: Ils ont arpenté la Frontière de long en large, combattu et tué comanches et pistoleros jusqu’à l’écoeurement, et tout ça pour un salaire de misère et une reconnaissance encore moindre.

Les voici maintenant bombardés capitaines puisque leur ancien officier, l’excentrique capitaine Inish Scull, vient de leur fausser compagnie comnche partir à la poursuite son cheval enlevé par le célèbre voleur de chevaux comanche Kicking Wolf.

Face à leurs nouvelles responsabilités, nos deux larrons cojanche fidèles à eux-mêmes: Call prend son nouveau poste comme il prend toute chose, c’est-à-dire mortellement au sérieux, et Gus s’en fiche éperdument et comanhe juste de son nouveau statut pour asticoter davantage ses luhe. C’est peut-être là l’ultime sagesse. Dans le monde atroce de la Frontière où les enfants sont massacrés, les femmes violées à tour de bras, les colons scalpés ou écorchés pour un oui ou pour un non, la seule solution est peut-être d’en rire.

Sur une même page, il parvient à nous arracher un hoquet d’horreur et un sourire d’attendrissement. Une séquence de torture particulièrement épouvantable peut être suivi par une hilarante séance d’arrachage de poils de nez et ceci sans la moindre fausse note, sans la moindre trace de mauvais goût.

Miraculeux, je vous dis! Pendant pages, on voit Call et Augustus zigzaguer du Mexique au Texas pourchassant bandits et comanches sans jamais réussir les croiser. Ils ratent la grande attaque de Buffalo Hump sur Austin, arrivent systématiquement en retard à chaque affrontement, ne participeront même pas à la Guerre de Sécession, manquant complétement leur rendez-vous avec l’Histoire. Sans comache arrivés au sommet de leur maturité, loin s’en faut, Call et Augustus commencent à beaucoup ressembler à ceux qu’ils seront vingt ans plus tard.

Ils sont batailleurs, courageux, têtus, très cons par moment, surtout avec les femmes, mais toujours irrésistiblement humains. Parlons-en, tiens, des femmes! Car une chose coanche sûre: Elle devrait le comprendre, Maggie, qui attend désespérément de Call un geste de tendresse ou de reconnaissance.

Lune comanche – lonesome dove: l’affrontement

Tout au long du récit, sa plume conserve sa vitalité et sa chaleur humaine. A consommer sans modération. Gus McCrae et Woodrow Call ont achevé leur mue après la désastreuse expédition de Santa Fe qui se trouvait au centre de la Marche du Mort et nous les retrouvons donc plus de dix ans plus tard, dans les années Toujours rangers, leur activité principale consiste, sous le commandement d’Inish Scull, fascinant personnage de capitaine de la bourgeoisie bostonienne obsédé par l’aventure, à traquer les Comanches.

Très vite, Larry McMurtry pose une intrigue principale en trois bandes. D’abord Inish Scull et ses rangers voudraient mettre la main sur Buffalo Hump, le légendaire chef comanche qui, depuis les jeunes années de McCrae et Call a des comptes à solder avec eux. Kicking Wolf, le voleur de chevaux de la bande de Buffalo Hump rêve de voler l’imposante monture de Scull. Dans les montagnes de la frontière entre le Texas et le Mexique, Ahumado, bandit mexicain docteur es-tortures de captifs écorche avec régularité les voyageurs qui ont le malheur de passer trop près de son repaire.

Scull a un vieux compte à régler avec Ahumado qui, quelques années auparavant, a tenté d’abattre son cheval. Ce départ est aussi l’occasion pour Gus McCrae et Woodrow Call de devenir à leur tour capitaines des Rangers et donc de se confronter à la dure réalité du commandement d’une institution certes respectée cpmanche la population mais lunf d’une administration plus préoccupée par les économies et fomanche contingences politiques.

  TÉLÉCHARGER ACCES NATIF MYSQL WINDEV 22 GRATUIT

lune comanche

Autour des quêtes de Kicking Wolf et d’Inish Scull se développent donc plusieurs fils narratifs secondaires: Surtout, autour de ces histoires qui courent des années à la fin de la guerre civile, et ainsi que l’évoque clairement cojanche titre de ce volume, c’est le crépuscule de la nation comanche que raconte McMurtry.

Dans La Marche du MortBuffalo Hump se souvenait de la prophétie de sa grand-mère évoquant la fin de son peuple.

lune comanche

Elle se réalise ici lentement. Décimés par les épidémies apportées par les colons, les Comanches ne peuvent plus que tenter quelques derniers barouds d’honneur. Collectifs comme la grande attaque menée par Buffalo Hump ou individuels à l’image de l’exploit de Kicking Wolf, ils ne suffiront bien sûr pas à rendre sa puissance à leur peuple qui choisit soit de courber l’échine et de rejoindre les réserves, soit, comme Blue Duck, de rompre avec les traditions et de s’allier avec les différents renégats qui courent la frontière pour piller et tuer.

Ces personnages, d’ailleurs, sont ici particulièrement fascinants. Il y a bien entendu Gus McCrae et Woodrow Call auxquels on a eu le temps de s’attacher et que l’on regarde évoluer, et bien entendu de nouveaux, à commencer par Inish Scull et son goût de l’aventure poussé jusqu’aux limites de la folie, mais aussi Ahumado et son mystérieux goût pour la terreur, Kicking Wolf, Famous Shoes l’éclaireur à la recherche du trou duquel seraient sortis les ancêtres de son peuple ou Blue Duck et Buffalo Hump, tiraillés entre deux mondes et deux époques.

Ce basculement, Larry McMurtry le fait aussi ressentir en laissant une large place aux pensées de ses personnages indiens et d’Ahumado, qui voient le monde à travers le prisme de croyances qui, de plus en plus, prennent l’apparence de sombres prophéties ou de la recherche d’une Arcadie disparue.

Voilà donc de nouveau un impressionnant roman de Larry McMurtrysombre, touchant, pas dénué d’humour cependant et extraordinairement riche. On n’attend plus maintenant que le dernier volume de la série, Streets of Laredo, dont on espère que la traduction viendra vite. Plusieurs histoires en une, liées les unes aux autres, forment la base du roman.

Les projecteurs sont braqués sur les grands chefs Comanches. Des Rangers qui ont pour mission la défense de la Frontière du Texas avec le Mexique en pendant les voleurs de bétail et en affrontant les indiens belliqueux. Mais les Grands Espaces de la prime jeunesse d’Augustus et Woodrow, sont de moins en moins sauvages. Les colons ont emmené dans leurs bagages, les épidémies de choléra et de variole qui vont décimer les rangs des guerriers indiens. L’armement de pointe des « tuniques bleues » et la disparition accélérée des bisons auront raison de la vaillance des Comanches et autres tribus.

Une lente agonie pour certains, la négociation pour d’autres pour accepter de s’installer dans des réserves. La guerre de sécession entre le Nord et le Sud comme une parenthèse pour ces peuples autochtones. Au delà de l’Histoire en marche, celle d’Augustus et de Woodrow est mouvementée. Un immense roman qui mêlent l’Histoire de la construction des états-unis, d’un grand Peuple Indien; les Comanches et celle de nos 2 héros.

L’auteur rend hommage à la jeunesse des 2 hommes cf. Lonesome Dove 1 et 2 déjà parus Lonsemone Dove n’est « qu’un endroit dégagé, idéal pour installer une ville » Quel bonheur de retrouver Gus et Woodrow, Rangers expérimentés, accompagnés de comparses attachants. Un roman empreint de nostalgie.

Les prophéties des vieux indiens Comanches se réalisent, un peuple en voie d’extinction et des Rangers aux missions restreintes.